Travaux – Aménagements – Projets

La Coulée Verte

Une zone dans le prolongement du lac de Grand-Lieu

Depuis septembre 2014, la commune de La Chevrolière s’est engagée dans la réalisation d’une « coulée verte » longeant le ruisseau de la Chaussée entre le bourg de La Chevrolière et Passay, le village des pêcheurs du lac de Grand-Lieu. La Coulée verte de la Chaussée consiste en la création d’un sentier et la valorisation des espaces naturels et agricoles traversés via la mise en place d’un plan de gestion. Ce projet s’inscrit également dans le circuit du Tour du lac de Grand-Lieu dont il améliore le tracé.

Le ruisseau de la Chaussée est un petit affluent du lac de Grand-Lieu considéré comme un prolongement naturel du lac à l’intérieur des terres. À ce titre, le projet de la « coulée verte de la Chaussée» est, en partie, dans le périmètre du Site Classé et Natura 2000 du lac de Grand-Lieu et en Espaces Remarquables soumis à la « loi littoral ». En septembre 2017, la commune a obtenu l’ensemble des autorisations réglementaires nécessaires auprès du ministre  de l’environnement après un passage en commission des sites (CDNPS).

Des aménagements pour découvrir ce site exceptionnel

Afin de respecter le site naturel et ses protections, un sentier de randonnée avec des chicanes est aménagé depuis janvier 2017 sur 2,2 km. Il sera bientôt complété par de la signalétique. Pour assurer la continuité du circuit, une passerelle de 250m sera aménagée à proximité du bourg ainsi qu’un cheminement doux sur 600 m entre la route du Bignon le parc de la Chaussée.

    

Protection du site

Certains tronçons ne seront pas carrossables, afin de protéger la faune et la flore.. De même les chiens devront obligatoirement être tenus en laisse. L’accès au sentier en espace protégé sera interdit au cyclo… il conviendra également de rester dans les limites du sentier balisé. Une plaquette sera réalisée afin de donner les bonnes conduites et respecter et présentera les différents zonages de promenade et de découverte…

Un diagnostic du projet minutieux

La commune avait missionné  le cabinet d’études  BIOTOPE  pour le diagnostlc global de la zone (faune, flore, activités traditionnelles  etc.) et l’ensemble des procédures réglementaires.  Finalisé  fin 2015, le diagnostic  a montré la richesse des habitats composés principalement de prairies humides  (dont une prairie humide « oligotrophe à Circe  découpée » d’intérêt fort et de roselières).

Le vallon du ruisseau est remarquable  pour son avifaune avec 62 espèces d’oiseaux protégées  recensées dont 34 espèces hivernantes  et migratrices.

Le plan de gestion écologique

Le plan de gestion écologique s’emploie par différentes actions à préserver ce site remarquable : maintien de l’agriculture de marais, lutte contre les espèces exotiques envahissantes, plantation de haies bocagères, inventaire de la faune et de la flore, restauration de milieux naturels.

Rénovation et extension du complexe sportif

Les phases d’études et de concertation ont comporté plusieurs étapes :

– Analyse urbaine  de l’environnement urbain et des emprises foncières,

– Analyse des bâtiments pour l’ensemble des équipements sportifs présents sur le site,

– Etude des espaces extérieurs et du cadre urbain (fonctionnalités des espaces…),

– Identification des besoins auprès des Associations,

– Analyse des pratiques sportives (analyse des plannings d’utilisations des équipements, phase de consultation des utilisateurs par questionnaires, rencontres de personnes cibles et tables-rondes avec les Présidents des Associations utilisatrices du Complexe …),

– Prospective et estimation budgétaire sur les équipements sportifs et aménagements extérieurs,

– Restitution aux Associations,

– Réunion publique de présentation de l’étude et prospective.

Etapes de l’étude de programmation

  • 2018 : choix d’une équipe d’architectes et mise au point des esquisses et conception
  • 2019 : début des travaux

Un projet global sur 6 années et 11 phases, estimé à 4.5 milllions d’euros

Des bâtiments anciens à rénover

Le bâtiment principal a été construction en 1981 puis extensions successives en 1989 et en 2004. Il rassemble aujourd’hui plusieurs espaces sportifs :

–  Une salle n°1 multisports de 20×40 m ;

–  Une salle n°2 multisports de 36×36 m ;

–  Un dojo de 15 x 15 m ;

–  Une salle de fléchettes 10×25 m ;

–  Une salle de tennis de table 15×28 m ;

–  10 vestiaires sportifs ;

–  1 vestiaire arbitres ;

–  Une salle de réunion ;

–  Des locaux de rangements…

Un projet pluriannuel

À  l’issue  de  l’analyse  des  différentes  hypothèses  envisagées,  dans  le  cadre  des  études préalables,  les  Élus  se  sont  positionnés  sur  les  actions  de  réhabilitation  et  construction  à la fois pour les bâtiments (7 phases) et sur les aménagements extérieurs (4 phases  – parking, liaisons piétonnes, environnement paysager) à  réaliser sur le complexe sportif Hugues Martin.

Un  phasage  a  été  validé  afin  de  maintenir  en  fonctionnement  la  plus  grande  partie des activités  sportives  sur  le  site  pendant  les  travaux  et  de  s’inscrire  dans  une  programmation financière en phase avec les capacités communales.

Réhabilitation de l’ancienne mairie en Maison des Associations

La municipalité  a fait le choix de conserver le bâtiment de l’ancienne mairie et de le réaffecter à la vie associative en faisant en sorte de garder le principe de salles mutualisées entre les associations. Déjà 2 salles ont été réhabilitées en 2016. il s’agit de la salle du Billard et la 2ème pour SOS informatique, l’APEI, l’Amicale Laïque et la FCPE.

Au préalable des travaux de réhabilitation et de rénovation sont nécessaires. C’est le pôle patrimoine et travaux qui suivra les différents travaux (démolition, LOT 1 – Démolition, maçonnerie, cloisonnement, électricité, plomberie, peinture…).

Un montant de 175 000 euros pour les travaux a été budgété pour 2018. Les travaux débuteront au printemps 2018.

La Maison des Associations comprendra 4 salles au rez-de chaussée pour un total de 230m2 (2 salles de 32 m2 et 2 de 52 m2) pour des réunions et les activités. Des sanitaires et des accès seront réalisés pour chacune des salles. A l’étage, l’ancienne salle du Conseil municipal pourra servir à l’occasion à des réunions de bureau pour les associations.

Les associations ont été sollicitées afin de connaître leur besoin et leur souhait avant d’attribuer les futures salles. Certaines salles seront ainsi équipées en point d’eau afin de pouvoir y pratiquer des activités manuelles.

Les modulaires offrent toujours la capacité d’accueil pour l’organisation de réunions. Le devenir des modulaires pourra évoluer en fonction des besoins des services, ou des associations.

Un Pôle Santé pour accueillir de nouveaux médecins

L’étude en 2011 du réaménagement de la Place du Verger prévoyait la création d’un Pôle santé pour une offre médicale diversifiée de 1 350 m2 à proximité du nouvel Hôtel de Ville. 2 cabinets sont déjà réalisés : 1 cabinet dentaire et 1 cabinet de kinés et podologie.

Un 3ème équipement d’environ 550m2 est en cours de construction avec la SEM Loire-Atlantique Développement. Au rez-de-chaussée du bâtiment, s’installeront des orthophonistes, des infirmières, une sage-femme, un ostéopathe et peut-être un nouveau médecin généraliste.

Monsieur le Maire, Johann Boblin, précisait : « La commune a passé une annonce pour rechercher des médecins dans la presse spécialisée. La création d’un véritable Pôle santé réunissant tous les professionnels médicaux en plein cœur du centre est un véritable atout pour attirer de nouveaux médecins sur La Chevrolière ».

A l’étage, 5 logements sociaux seront disponibles. Ils seront gérés par Habitat 44.

Pour cette opération, la commune a vendu le foncier et rachètera une partie des locaux dédiés aux professionnels de santé pour leur louer (463 000 euros pour 175m2 de locaux). Elle prendra en charge aussi les aménagements publics extérieurs une fois le bâtiment terminé au printemps 2018.

Le nouveau quartier LAC NOR

Le 29 novembre dernier, la première pierre de la Résidence d’Herbauges et de la villa Gala a été posée sur le site du nouveau quartier LAC NOR, en présence du sous-Préfet Alain Brossais, du Maire, Johann Boblin, du Président Directeur Général du groupe Alila, Hervé Legros, du Président de la Nantaise d’Habitations, Thomas Caudon, des élus, des membres du Conseil des Sages et d’éventuels futurs habitants du quartier.

Une cérémonie symbolique, puisqu’il s’agissait de la première réalisation du promoteur immobilier Alila en Loire-Atlantique. Le groupe Alila a initié et développé en France un nouveau modèle de partenariat avec les différents opérateurs du logement social. Grâce à une parfaite maîtrise des coûts de construction Alila peut livrer dans des délais courts, des programmes de qualité à coûts maîtrisés respectant le cahier des charges. En 2017, le groupe Alila a mis en chantier 3 600 logements en France.

La Résidence d’Herbauges et la villa Gala constituent un exemple de ce qu’Alila peut proposer. Il s’agit en effet à la demande des élus de La Chevrolière, de répondre à un programme immobilier intergénérationnel et de mixité sociale. Ce nouveau quartier contribuera à loger de nombreuses familles ainsi que des séniors, et des jeunes (foyer jeunes travailleurs) dans un cadre de grande qualité environnementale.

La Nantaise d’Habitations un partenaire social pour l’Habitat

Une fois les travaux terminés, Alila revendra les logements à La Nantaise d’Habitations. Elle aura alors pour mission de gérer la location de ce nouveau parc immobilier de 50 logements au total.

Première entreprise sociale pour l’habitat en Loire-Atlantique, elle gère aujourd’hui plus de 11 000 logements dont 88% situés sur Nantes Métropole.

Une opération collaborative au bénéfice de la diversité et qualité

  • Durée des travaux : 20 mois
  • Livraison prévue : juin 2019
  • Architecte : Atelier ARCAU

50 LOGEMENTS : (16 T2 / 22 T3 / 12 T4) pour 3 244m2 de surface habitable dont :

  • La Résidence d’Herbauges :  16 logements pour les séniors
  • La villa Gala : 2 immeubles collectifs en R+2 de 7 et 18 logements et 9 villas urbaines
  • 27 garages, 17 parkings souterrains non boxés, 44 caves
  • 19 jardins ainsi que d’un grand espace vert partagés en plein coeur d’îlot.

Une opération labellisée RT 2012 Haute Performance Energétique (chauffage individuel au gaz)

Des conditions d’attribution fixés réglementairement « PLAI R » et « PLUS CLASSIQUE ». Une moyenne de loyers compris entre 300 et 475 euros/mois.

Infographie : IDlia Studio / www.idlia.fr