Souvenirs de Banos

Le week end du 14 juillet, une délégation du Comité des Fêtes, accompagnée d’ élus et du Maire Johann Boblin, s’est rendue dans les Landes.

Il s’agit d’un échange mis en place depuis 2 ans, entre les Comités des Fêtes de Renung et Banos. Les habitants des 2 communes été venus en 2015 à La Chevrolière à la fin de l’été.

Retour en images de ce week-end festif et convivial.

Le Comité des Fêtes de la ville de La Chevrolière, invitée par les comités des fêtes de Banos et Renung, ont pérégriné entre collines de Chalosse et coteaux du Tursan, à la découverte des activités et animations du territoire. Hébergés dans les familles de deux villages, ils ont, au gré de leurs visites, apprécié le patrimoine historique et architectural de la cité médiévale du Cap de Gascogne, visité le château du Lau de Duhort-Bachen et la station thermale d’Eugénie-les-Bains, participé à un repas populaire d’une fête locale, ou encore rencontré une éleveuse d’un troupeau de brebis, productrice de tomme de brebis…

Effet papillon

Point d’orgue de ce séjour festif, la visite très attendue de la ferme Maynus et de son élevage de vaches de course leur a permis d’approcher les contours de la tradition taurine gasconne. Un moment riche d’échanges avec les propriétaires de la ganaderia qui avaient participé à l’organisation d’une course landaise dans leur ville, en 2015. Cet échange inédit, entre la ville de la région nantaise et les deux villages landais, est né en 2010, de la rencontre fortuite entre Dominique Guillou, Aurélien Laporte et Carl Mader, tous trois présidents des comités des fêtes respectifs, lors d’un événement privé. De là, tel un effet papillon, les divers protagonistes, mus par le partage de l’esprit festif et de la connaissance des traditions de chacun de leurs territoires, ont vu, au fil des ans, leur groupe s’étoffer.

Cette complicité naissante s’est traduite, il y a deux ans, par une « montée des Landais » dans la ville située en bordure de la réserve naturelle du lac de Grand Lieu. Cette démarche de développement de lien social, Johann Boblin, maire de La Chevrolière, la soutient et en a fait un vecteur de son action publique. Toutefois, pour l’heure, pas d’officialisation de ce jumelage entre les trois collectivités mais plutôt le désir explicite de poursuivre et d’enrichir les relations autour de diverses animations culturelles. Dans cette optique, selon une indiscrétion, une course landaise serait déjà envisagée en Pays de la Loire, en 2018 ! Affaire à suivre.

 extrait de l’article de presse Sud Ouest du 20/07/2017 :